J’ai pris un abonnement téléphonique au Japon en Working Holiday

Quand j’ai décidé de venir au Japon en Working Holiday je me suis pas mal renseignée sur le sujet des abonnements téléphoniques et les internets semblaient être assez d’accord sur les points suivants:

  • Les abonnements téléphoniques japonais coûtent un bras
  • C’est impossible d’avoir un abonnement si on reste moins de deux ans
  • On ne peut pas payer avec une carte bancaire étrangère
  • Les seules cartes SIM accessibles aux étrangers ne permettent pas d’avoir un numéro de téléphone
  • Prendre un téléphone prépayé est la meilleure solution

Tout celà est FAUX.

La plupart de ses affirmations étaient probablement vraies il y a quelques années mais entre temps les MVNO sont arrivés sur le marché. Et moi les MVNO je les aime fort.

Pour choisir mon abonnement je suis tout simplement allée au Yodobashi Camera d’Akihabara car je savais qu’il draine une clientèle étrangère suffisamment nombreuse pour que leur personnel parle anglais. Et j’avais raison, la vendeuse que j’ai abordée au corner des cartes SIM parlait suffisamment anglais pour comprendre mes exigences, qui étaient nombreuses et allaient à l’encontre d’à peu près tout ce que j’ai lu sur le net:

  • un numéro de téléphone japonais
  • de la data
  • pouvoir payer avec ma carte bancaire étrangère
  • pas d’engagement
  • moins de 2000 yen par mois
  • des explications disponibles en anglais

Et j’ai eu ce que je voulais.

La vendeuse m’a très vite dirigée vers le MVNO WirelessGate qui proposait des forfaits voix+data (3Go en LTE) dans mon budget. Bien sur à ce prix je dois payer un extra pour appeler ou envoyer des SMS mais je ne paye rien pour recevoir des appels, ce qui est pour mon utilisation plus important.  Contrairement aux SIM que j’avais vu chez Big Camera je n’ai pas d’engagement et je peux résilier quand je veux, ce qui veut dire que même pour un séjour de quelques mois ça vaut le coup. Les seuls choses qu’on m’ait demandé sont ma carte de résident (zairyu card, que vous avez si vous êtes en visa vacances travail ou étudiant) et un numéro de téléphone de contact (essayez de demandez à un ami de vous prêter le sien) . Attention par contre, il faut vous assurer que votre téléphone n’est pas simlocké (sinon de manière assez évidente ça ne marchera pas) .

 

 

 

About the Author

Chloé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *