Visite guidée de Mandarake Complex

J’avais déjà posté un article sur le Mandarake de Nakano Broadway, qui est historiquement le premier et également le plus grand avec ses 26 boutiques, et cette fois c’est le tour du magasin d’Akihabara et ses 8 étages d’avoir un petit post. J’ai appris très récemment via une amie japonaise que Mandarake proposait désormais des visites guidées gratuites de ses magasins et après avoir organisé plusieurs visites des boutiques de Nakano, c’était au tour de Mandarake Complex, à Akihabara. Pour cette toute première visite guidée nous n’étions que deux à être venus malgré les 7 personnes inscrites et on a donc commencé avec un peu de retard, espérant que les autres participant se pointent, sans succès.

Je suis déja allée plusieurs fois au Mandarake Complex mais j’avoue avoir une meilleure connaissance de ceux d’Osaka (et de celui d’Ikebukuro mais il est minuscule donc c’est facile) du coup c’était une bonne occasion de découvrir les parties du magasin que je ne connais pas. Ceux qui sont familiers avec Mandarake le savent déja mais ces magasins sont immenses et ne vendent que des articles de seconde main donc même si c’est assez bien organisé c’est franchement obcur au premier abord. Quand tu vends du manga, des jeux, des figurines, des cartes téléphoniques, des autocollants, des art toys, des dakimakura, des posters, des DVD, des CD, des doujinshi, des cartes Pokémon, des jouets vintage, des garage kits, des magazines, des cellulo, des baguettes magiques qui s’allument, des pamphlets de comédies musicales, etc. au même endroit, c’est vite le bordel.

Une vue du dessus de la partie réservée au staff du premier étage.

Une vue du dessus de la partie réservée au staff du premier étage, un joyeux bordel.

La visite a commencé au 9 ème étage du batiment, là où seul le staff peut accéder. On a mis à notre disposition un portant plein de costumes si on voulait faire du cosplay pour la visite, où j’ai choisi le manteau de pirate de GokaiRed (c’était un peu une évidence), puis nous avons regardé une courte vidéo d’explications de la visite, qui était en fait celle de Nakano donc n’était vraiment valable que pour les règles de la visite.

Nous avons ensuite fait chaque étage un par un, en commençant par le huitième où sont mis en vente les goods d’anime, principalement de la figurine, et des garage kits assez anciens. Et là je me dis que j’aurais du prendre des notes car je sais plus de mes photos qu’est ce qui est à chaque étage, il y a trop de trucs partout. Comme à Nakano, mon regard a été attiré par la quantité de jouets anciens et de sofubi (soft vinyl, ces figurines de monstres en plastique mou) vendue au 7ème étage. Ou au 8ème. D’où l’importance des notes.

mandarake complex sofubi mandarake complex mandarake complex
mandarake complex

Hello Kitty se cache dans cette photo, la trouverez vous? (indice: c’est un des seuls trucs abordables de cette vitrine)

mandarake stickers mandarake pokemon cards

Le 7/8ème étage est aussi l’endroit où on trouve des articles de franchises non japonaises, comme un choix assez important d’Hot Toys et plus généralement de choses issues de comics et de Star Wars, aux côtés des produits dérivés de tokusatsu et des cartes à collectionner. Au sujet des cartes nous avons d’ailleurs eu droit à un quizz où il fallait deviner quelle carte pokemon était la plus chère, et nous avons tous les deux bien deviné. Environ $900 dollars pour une carte Pokémon, ça fait beaucoup d’argent. C’est l’étage que je connaissais le moins mal pour l’avoir déja visité plusieurs fois à la recherche de figurines Kamen Rider pas chères mais je n’avais jamais mis le nez dans le rayon cartes et je ne connaissais pas les Bikkuriman, ces autocollants à collectionner qui sont vendus avec des gaufrettes.

Mandarake Complex a deux étages de doujinshi, l’un pour les titres visant un public masculin et l’autre pour le public féminin. L’étage de ses messieurs renferme aussi un impressionnant mur de dakimakura (littéralement « coussin à câlins ») et tout ce qui est dating sim et doujin game (les jeux Touhou sont d’ailleurs dans le même rayon que des BD aux couvertures bien lewd) tandis que les filles, à côté de tonnes de manga et doujin principalement BL (des histoires d’amour entre jolis messieurs), ont droit à une grosse section Johnny’s avec des tonnes de photos à collectionner et de goods de concerts. Je crois qu’il y a aussi des produits d’idols masculines autres mais comme à la télé japonaise, c’est les Johnny’s qui ont le plus grand espace donc on voit qu’eux.

mandarake bishoujo figures

Une très élégante *tousse* vitrine de bishoujo figures

mandarake dakimakura

Une partie du mur de dakimakura dont Mandarake Complex est si fier

Mandarake Complex a également un assez important étage de jeux avec des consoles, jeux, OST et publications autour du jeu vidéo dont je n’ai que des photos très nulles car le rythme de la visite étant rapide c’était pas facile de s’arrêter pour mitrailler (et aussi parce que je suis une piètre photographe). Le dernier étage boutique que nous avons visité est celui qui est la fondation de Mandarake, l’étage qui contient tout ce qui touche au manga dont de très anciens magazines de prépublication. Notre guide nous a d’ailleurs indiqué que pas mal de gens achetaient le Shonen Jump pour offrir, choisissant le numéro correspondant à la date de naissance de la personne. Je suppose que dans ce cas vaut mieux offrir ça au petit neveu de 10 ans qu’à l’oncle de 50 ans.

mandarake mahou shoujo

Cet étage renferme également une belle collection de goods de magical girls

mandarake bokura

Bokura Magazine, qui prépubliait des shonen manga, a eu une courte vie de 2 ans à la fin des 60s mais des couvertures qui en jettent

mandarake nakayoshi

Nakayoshi, connu pour Sailor Moon, fait son beurre sur les séries de Magical Girls depuis plus de 60 ans.

On nous a ensuite expliqué comment fonctionnait le 1er étage où se situe le comptoir de rachat ainsi qu’une arrière salle où du staff s’affaire à évaluer la valeur des articles, ce qui semble un boulot assez complexe vu que plein de critères de rareté, popularité, qualité, état, rentrent en compte. En fin de visite nous sommes allés sur le toit où un des staff en cosplay de Chun-Li nous a interprété une chanson avant de nous passer le micro (enfin pas à moi car mon mail au sujet de mes préférences n’a jamais été lu) puis nous avons eu le droit à une chasse au trésor dans tout le magasin à la fin de laquelle nous avons pu choisir un lot dans un carton de goods. Chaque participant a également eu un sac de cadeaux en rapport avec sa série préféré (si son mail a été lu #fail)

Ce fut une visite fort sympathique, gratuite et instructive donc si vous êtes de passage à Tokyo sur une date de visite n’hésitez pas à vous inscrire. En plus ils donnent des cadeaux.

Le prochaines visites seront le 30 avril à Nakano et le 4 mai à Akihabara, c’est supposé durer une heure mais au cas où ça commence en retard assurez vous d’avoir deux heures à y consacrer.

mandarake Souvenir

About the Author

Chloé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *