Six mois

Ça fait aujourd’hui six mois que j’ai décollé de l’aéroport Charles de Gaulle. Ces six mois sont passés à toute vitesse. Je me souviens encore clairement de mes premiers jours, écrasée par le jet-lag, puis des amis que je suis fait à mon auberge avec lesquels je suis toujours en contact régulier, de mes deux premières semaines géniales à Tokyo puis de mon mois à Osaka, de ma quinzaine de jours sur Shikoku à prendre soin des chiens du refuge Heart Tokushima, de mon arrivée chaotique à Tokyo pour le réveillon après avoir loupé mon bus de nuit et pleuré de frustration, et depuis je n’ai plus bougé de Tokyo.

6 mois ça donne encore plus le tournis que regarder par la vitre de la Tokyo Tower

6 mois ça donne encore plus le tournis que regarder par la vitre de la Tokyo Tower

Je suis installée à Tokyo depuis 4 mois. Mon quotidien s’est pas mal rempli avec les cours à la Coto Academy que j’ai suivi pendant 3 mois et un petit boulot dans une izakaya ces deux derniers mois.Je n’ai pas fait de post bilan le mois dernier alors c’est le moment de s’y mettre!

Mars et avril ont été des mois très chargés, en particulier mars puisque je cumulais l’école et le boulot tout en ayant beaucoup de monde à voir puisque c’est aussi la période autour de la floraison des cerisiers où tout le monde vient en vacances au Japon!  J’ai été assez productive en mars malgré tout mais ça ‘a carrément épuisée, j’avais hâte d’en finir avec les cours. J’ai eu la visite de Rehem avec qui j’ai partagé ma chambre pendant la première semaine de Mars et avec qui on a bien cavalé dans Tokyo sur ma première semaine de boulot, qui était par chance une semaine de repos à l’école (je pense que j’aurais pas survécu à la fatigue sinon). Fin Mars/début Avril j’ai aussi rencontré plein de gens adorables avec lesquels j’ai profité des cerisiers en fleurs et fait mon premier hanami. Vous verrez aussi sans doute ma tête dans Coyote Magazine dans pas très longtemps, pour quelque chose en rapport avec le temps que je passe dans les salles d’arcade.


Ces dernières semaines j’ai eu pas mal de choses planifiées et le plus pénible fut de tout caler dans mon planning de boulot, qui, vu que je bosse en soirée, complique les choses quand il s’agit d’être social.  J’ai quand même réussi à bloquer deux soirées en avance pour ne pas louper les gros événements du mois. Le premier était l’anniversaire de ma sharehouse, soirée où nous avons mangé à six des choses qui auraient pu nourrir 12 personnes. J’avais fait du pain perdu et des scones courgettes/fromage et tout le monde avait cuisiné des trucs super bons. Je suis vraiment contente d’avoir trouvé cette sharehouse et je vais être triste de la quitter, c’est vraiment un chouette endroit et les colocataires sont adorables.

food

On a bien mangé

J’ai aussi expérimenté la décoloration en blond (!) chez un salon de coiffure à Harajuku pour me teindre les cheveux en violet! J’avais fait du chatain/roux à pointes rose en décembre et mes racines étaient vraiment plus présentables, tout comme la longueur qui commençait à m’agacer, alors j’ai sauté le pas et je suis allée tout couper et teindre chez Valentine. Je suis maintenant l’heureuse propriétaire d’une tignasse dégradée du brun au violet.

photo en sortant de chez le coiffeur, ça a déja bien éclairci après trois shampoings

photo en sortant de chez le coiffeur, en vrai ça a déjà bien éclairci après trois shampoings

La semaine dernière mon amie Maria venait pour la première fois à Tokyo et ce fut le retour de mon activité préférée: courir partout toute la journée en bonne compagnie,  aller bosser le soir, rentrer cassée à minuit et remettre ça toute la semaine. Crevant mais stimulant. J’étais un peu à plat niveau excitation ces derniers temps et c’est exactement ce qu’il me fallait (bon maintenant je suis à plat physiquement, mais c’est moins gênant). Samedi soir nous sommes allées ensemble au concert des 10 ans de KAT-TUN au Tokyo Dome, c’était à la fois ma première fois au Dome et mon premier concert de boys band, et c’était complètement génial: trois heures de spectacle, une setlist impeccable, des feux d’artifices, des fontaines, et même 55000 personnes qui reniflent à l’unisson pendant le speech de fin. Pour ceux qui ne connaissent pas le fonctionnement des billetteries pour ce genre de groupe c’est une galère sans nom car il faut être membre du fanclub et participer à une loterie pour espérer pouvoir acheter une place dont l’emplacement est aléatoire et dévoilé quelques semaines avant le concert. De notre côté on a acheté des places à un revendeur avant même qu’elles soient attribuées donc on ne savait pas trop à quoi s’attendre mais c’était le moyen le moins cher d’obtenir des tickets. Nos places se sont avérées assez bonnes puisqu’on était dans les tribunes basses.

dome

La salle à notre arrivée, vue depuis mon siège. Il n’y a pas de fosse à proprement parler mais des sièges numérotés partout.

Après avril le mois de mai va pas mal bouger puisque je quitte Tokyo pour retourner dans le Kansai environ deux semaines avant d’aller sur Kyushu pour à peu près aussi longtemps. J’ai hâte de finir le boulot et de repartir à l’aventure!

About the Author

Chloé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *