J’ai vu SEKAI NO OWARI en concert

Après ma semaine sur Kyushu j’avais prévu de me rendre à Hokkaido pour un mois de WWOOF mais avant ça avait lieu l’événement que j’attendais depuis mon départ, le concert de SEKAI NO OWARI à la Saitama Super Arena pour lequel j’ai pu avoir une place via une amie japonaise de Twitter. Ceux qui ont déjà mis les pieds au karaoké avec moi, tout comme ceux qui me suivent sur Twitter et ceux avec qui j’ai parlé de musique japonaise le savent déjà, je suis une grosse grosse fan et c’était le groupe que je voulais voir en priorité lors de mon année au Japon.  Du coup ce post va pas intéresser grand monde qui me suit car fanreport incoming, avec des larmes et des cris. J’ai mis des liens vers les chansons partout pour ceux qui seraient curieux cela dit.

La Saitama Super Arena est une super grande salle, pas aussi grande qu’un Tokyo Dome ou un Stade de France mais quand même immense, et donc le groupe était moyennement visible sur la scène principale (qui était assez sombre) depuis ma place, le milieu des gradins. Il y avait aussi une scène secondaire au milieu de la salle, sur laquelle ils ont joué pas mal de chansons, et où on les voyait bien mieux.

Me tapez pas les photos étaient autorisées (mais j'avais que mon téléphone donc elles sont merdiques)

Me tapez pas les photos étaient autorisées (mais j’avais que mon téléphone donc elles sont merdiques)

Sans surprise de la part de SEKAI NO OWARI, la scène était assez massive, décorée d’un énorme manoir et de son jardin, et le groupe est arrivé dans une grosse voiture rouge parce que on a la classe ou on l’a pas.  La tournée intitulée « The Dinner » avait un thème un peu inquiétant, où les membres sont des créatures mangeuses de chair humaine. On  a même eu une spectatrice emmenée dans le manoir et un gros bloc de viande flambé sur scène par un cuisinier à tête de perroquet pendant que le groupe jouait Fukaimori, la chanson qui demande pourquoi on fait du commerce d’animaux alors que les humains eux sont libres. meta. Le groupe ne s’est pas changé et a gardé le même set de costumes noirs et blancs pour tout le concert, et étaient accompagnés d’un orchestre à tête de rats. Le concert commençant par ANTI-HERO, donc le clip montre une table de banquet, on était dans le thème.

Un des trucs qui revient dans les concerts de SEKAI NO OWARI est le bracelet lumineux donc est équipé le public. Pour la petite histoire les années précédentes ils étaient prêtés gratuitement mais après en avoir vu trop disparaître pour réapparaître sur Yahoo!Auctions ils sont devenus payants (je suppose qu’à 2000yen le bracelet ça met aussi un peu de beurre dans les épinards) et du coup tout le monde n’en a pas. Le japonais aimant « soutenir financièrement » la plupart des gens étaient équipés (dont moi). Ce qui est cool avec ces bracelets c’est que contrairement au traditionnel lightstick ils étaient contrôlés à distance pour s’allumer, s’éteindre et changer de couleur de manière synchronisée. Ça fait tout drôle la première fois que la salle s’illumine d’un coup aux premières notes de Starlight Parade, et puis c’est vachement bien de pouvoir applaudir sans avoir un lightstick qui t’encombre.

Bon on mange quand?

Bon on mange quand?

La setlist était plutôt équilibrée, avec autant de chansons de chaque album, sauf de EARTH qui n’en avait que deux et qui voit d’année en année son nombre de chansons jouées en concert diminuer, à ma grande tristesse. Je ne verrai du coup jamais Hakuchuu no Yume live, mais pour compenser je pourrai la jouer à la guitare jusqu’à ma mort vu que c’est un peu le seul truc que je suis capable de jouer. Nijiiro no Sensou, qui est la chanson sur laquelle le public chante habituellement, a également sauté au profit de Dragon Night, que les jeunes fans connaissent sans doutent bien mieux et qui a des paroles plus joyeuses. Ça devient de plus en plus dur de présenter le groupe comme faisant des chansons joyeuses sur des thèmes tristes du coup.
La setlist au complet : ANTI-HERO, Starlight Parade, Love the Warz (réarrangement), Never Ending World, Pierrot, Nemurihime, Seibutsugakuteki gensokyoku, Death Disco, Monsoon Night (nouvelle chanson), Mr. Heartache, SOS, Fukaimori, Maboroshi no Inochi, MAGIC, RPG, Dragon Night, Honoo to Mori no Carnival, Fight Music, Instant Radio.
J’aurais bien troqué MAGIC contre PLAY ou Moonlight Station qui sont aussi récentes mais ne sont pas des reprises, mais à part ça, bonne setlist. La nouvelle chanson, Monsoon Night, est dans la lignée d’ANTI-HERO et je suis du coup curieuse de savoir s’ils vont la sortir prochainement ou s’il faudra attendre qu’elle fasse partie de la BO de quelque chose.

Le concert fut entrecoupé par plusieurs vidéos dont une en stop motion faite par l’artiste SONIC qui avait déjà travaillé avec eux pour le concert Honoo to Mori no Carnival à FujiQ Highland, le clip de Silent Night et la pub des bonbons Pucho. Le groupe a bien trollé le public en interprétant la chanson pendant laquelle les spectateurs font tourner leurs serviettes (oui, on est au Japon, c’est comme ça qu’on fait participer le public ici) à l’intérieur du manoir (ou juste derrière le décor avec une vidéo sur les écrans, je ne sais) pendant que le public était complètement dans le noir. Du coup les gens agitaient leur serviette dans le noir et ça me déconcentrait totalement. Vous faites quoi les gens, arrêtez, c’est con.
J’en ai déja parlé mais j’a été assez amusée par le moment où après avoir expliqué en vidéo qu’ils mangeaient des gens Fukase a fait monter une fille sur scène, qui était en pleurs (probablement terrorisée, ou pas) , pour la faire entrer dans le manoir, balancer un bruitage de cri et ressortir sans elle avec un cuisinier préparant un gros morceau de viande. Ils sont allés complètement à fond dans le thème, c’était marrant.
En dehors du décor de manoir un autre élément marquant était le gros chandelier présent au dessus de la scène secondaire qui se balançait au milieu de jeux de lumière super intenses sur Monsoon Night. Ça faisait mal aux yeux mais c’était assez impressionnant, je suis pas sure que j’aurais été rassurée là dessous.

329

On voit très bien que c’est un chandelier arrêtez.

Le concert a duré environ deux heures et j’avoue avoir été surprise de ne pas voir le groupe revenir avec les t-shirts de la tournée lors du rappel, gagné à la sueur de notre front en chantant Starlight Parade en claquant des mains pendant une demi éternité, du coup j’attendais un autre rappel mais non. Est ce que ça veut dire que les goods se sont assez bien vendus pour qu’il n’y ait pas besoin de faire de la promotion lourdingue? Ou est ce que le groupe lui même trouvait les designs sans intérêt? Quelle plus belle façon de finir un post sur un concert que j’ai adoré et où j’ai pleuré six fois que de râler sur le look du merchandising?

 

About the Author

Chloé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *