J’ai trouvé du travail au Japon

Bonjour! Ça fait maintenant quatre mois que je suis arrivée au Japon et il est temps de refaire un petit bilan.

J’ai terminé mon deuxième mois d’école et je vis toujours dans la même share house près de Ueno. J’ai demandé à ma proprio de rester encore tout le mois d’avril donc j’y suis pour encore au moins deux mois. Le mois de février a été assez éprouvant avec le rythme des cours qui est devenu assez extrême: tous les jours 6 kanji, du vocabulaire, des points de grammaire, un programme super dense avec peu de temps pour répéter les nouveaux modèles de phrases et assimiler, et tous les vendredis un test et un speech à préparer et présenter devant la classe. Cette première semaine de mars était une fort attendue semaine sans école, les cours durant quatre semaine par mois, mais au lieu de me reposer j’ai couru partout avec Rehem qui s’offrait une petite semaine à Tokyo et j’ai commencé un baito!

J’ai commencé à me préoccuper de chercher du travail il y a à peu près deux semaines et après avoir vu une annonce pour un restaurant à thème près de chez moi je me suis inscrite sur un site de petits boulots pour étudiants : Northern Lights. J’ai été appelée le jour même par le staff pour connaitre mon expérience, mon niveau de japonais, mes disponibilités, quel genre de petit boulot et dans quel coin de Tokyo je cherchais  et quelques jours plus tard ils m’envoyaient une liste d’annonces correspondant à mon profil. La semaine dernière ils m’ont envoyé une annonce pour bosser en cuisine d’un bar/restaurant à Shinjuku qui me semblait intéressante et du coup j’ai demandé à passer un entretien. Le vendredi je passais un entretien rapide avec le staff de Nothern Lights via Skype et le samedi avec le chef cuisinier du restaurant qui au bout de 10-15 minutes me disait que je commençais mercredi.

J’ai commencé cette semaine et le lieu où je bosse est une izakaya (une sorte de pub à la japonaise) qui propose  de la nourriture principalement italienne. La déco et les cocktails ont un thème spatial mais très peu de plats reprennent ce thème, ce qui est un peu dommage, mais on va dire que ça rend le boulot de dressage moins difficile. C’est ma première expérience de travail au Japon et c’est parfois un peu dur niveau communication car mon japonais est encore bancal mais je pense bien m’en sortir puisque dès mon troisième shift on m’a bougée du poste friture/pizza au poste entrées froides/desserts qui est beaucoup plus difficile car il y a à la fois plus de plats différents, plus d’ingrédients dans chaque plat, et un dressage plus complexe.

Je ne sais pas combien de temps je vais garder ce job mais à 20 heures par semaine ça fait une rentrée d’argent non négligeable! Ça me permet également d’économiser sur les repas car le chef prépare un repas pour le staff cuisine pour 100 yen (environ 80 centimes), ce qui est même en mangeant à la maison franchement imbattable (et puis je cuisine vachement moins bien que le chef).

A propos du blog j’essaye depuis le début de garder un rythme d’un post par semaine et janvier a été assez désastreux mais je suis fière de constater que j’ai été assidue en février puisque j’ai écrit 4 posts ! \o/ J’ai également commencé à traduire mes posts en anglais, ce qui est un bon exercice mais extrêmement chronophage. Je ne pense pas que je trouverai la motivation pour traduire mes vieux posts mais j’essaye de voir seulement la partie qui me fait me sentir productive donc on va dire que trois posts en un mois c’est pas mal.

Mars sera mon dernier mois de cours intensif à la Coto Academy que je cumulerai avec mes 4 soirs de travail par semaine donc je serai sans doute une loque à la fin du mois mais j’essayerai de rester productive sur le blog! A bientôt !

About the Author

Chloé

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *